Paella au four

Pour 12 personnes

Ingrédients :

  • 1,5 kg haut de cuisse de poulet désossé (12 morceaux).
  • 1,5 kg de lotte (assez pour avoir 12 petites portions)
  • 500 g de calmar
  • 750 g  de grosses crevettes décortiquées non cuites (48 crevettes)
  • 500 g de chorizo
  • 2 gros oignons doux
  • 3 piments rouge et/ou jaune
  • 2 gousses d’ail
  • 2 t de petits pois congelés
  • ?4 tomates italiennes
  • 4 t de riz a paella (ou riz blanc à grains longs)
  • 6 t de bouillon de poulet
  • 2 t de vin blanc sec
  • huile d’olive
  • safran
  • sel et poivre
  • citron pour garniture

Préparation :

  1. Chauffer le four à 375°F
  2. Couper le chorizo en fine rondelle
  3. Couper le calmar en rondelle
  4. Hacher l’oignon
  5. Couper les piments en lanières
  6. Hacher les tomates
  7. Hacher l’ail
  8. Dans une casserole porter à ébullition le bouillon. Retirer du feu et y ajouter le safran au goût. Réserver.
  9. Mettre l’huile dans une grande cocotte et faire chauffer. Quand l’huile est assez chaude, y saisir le poulet afin de le faire griller sur tous les côtés. Réserver le poulet.
  10. Ajouter le chorizo et cuire quelques minutes. Réserver avec le poulet.
  11. Ajouter l’oignon, l’ail, le piment et les tomates. Cuire 2 minutes.
  12. Ajouter le calmar et laisser cuire à feu doux 5 minutes en remuant.
  13. Ajouter le riz et mélanger pendant 1 minute.
  14. Déglacer avec le vin blanc, laisser mijoter 5 minutes.
  15. Verser le bouillon dans la cocotte, ajouter les petits pois et porter à ébullition. Saler et poivrer. Ajouter le poulet et le chorizo et laisser cuire à feu doux 10 minutes sans remuer.
  16. Ajouter la lotte et les crevettes, couvrir et mettre au four 45 minutes.
  17. Vérifier la cuisson et poursuivre si nécessaire.
  18. Servir avec des quartiers de citron.

Tourtière du Saguenay

Inspiré d’une recette de la grand-mère de ma conjointe qui vivait à Chicoutimi (Saguenay), d’un livre de recettes par les femmes du Cercle de l’AFEAS St-Paul de Chicoutimi publié dans les années 1970 et de recherche sur divers sites, j’en suis arrivé à cette version plus urbaine, mais qui conserve quand même son petit côté traditionnel. N’hésitez pas à varier les diverses viandes, surtout si vous êtes en mesure de vous procurer de la viande sauvage comme du chevreuil, de l’orignal et de la perdrix.

Continuer la lecture de Tourtière du Saguenay